Bon soyons réalistes.
Quelles étaient mes réelles motivations pour que je m’inscrive à un cours de yoga? Le yoga pour l’effort physique?
Certainement pas les recommandations de ma conjointe Isabelle ou de divers ostéopathes, kinésiologues et autres que je n’ai jamais écouté.
Ces petites voix ne parlaient pas à mon cerveau de skieur, rider.

À mes yeux la conception d’un gars athlétique passait davantage par un « chess » développé, des biceps gros comme des mar

yoga effort physique
Mes exercices de yoga du matin

teaux et la fameuse tablette de chocolat ?.

Bref, le gym et les séances de crossfit ont fait partie de cette aventure.
Sous la maxime « un esprit sain dans un corps sain », j’avais retenu que seul l’effort physique et la transpiration sculptaient les corps d’Appolon.
Toutefois, la mésaventure de Fanfan – qui l’avait conduit à suivre de la rééducation- avait semé un biais d’ancrage dans mon esprit: « il est important de considérer toute la chaîne musculaire pour atteindre des performances et des prouesses en freeride ».
Le schéma d’une forte musculature des jambes s’est ainsi aisément transféré vers un besoin de renforcer le haut du corps. D’abord à la suite des remarques de Fanfan. Ensuite, divers constats conduisaient inexorablement vers le fait que notre mal du siècle -le mal au dos- était lié lui aussi à un manque de tonus dans le haut du corps tout particulièrement des abdominaux et de la poitrine.
Mis bout à bout, on ne se trompe guère: séance de push up, haltères et levés de poids parviendront à combler ce déficit.
Et l’on comprend très vite comment je me suis inscrit à un cours de cross-fit ; certainement pour révéler mon côté masochiste.
Bref, tous ces efforts et contraintes ont fait en sorte qu’un jour, sur les recommandations de Christian, je me suis inscrit au Yoga.
Pourquoi avoir écouté plus Christian que quiconque? J’y reviendrai plus tard.
Et je me disais « le yoga c’est pas pour moi » rien qu’en rentrant.
Et je me suis dit  » il doit me manquer des morceaux  » en sortant….
Les premières séances ont été beaucoup plus physiques que je le pensais.
Toutefois, je suis heureux de l’avoir fait. Du reste, je le recommande fortement à tous – même si dans un coin de tête vous vous dites que vous n’êtes pas assez souple – car il y a un avant (vous) et un après (vous).
Mais là, ce n’est que le début de ma découverte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *